Départ pour Paris

Départ pour Paris dans quelques heures… Voici la dernière étape de mon périple européen/indien. Je termine comme j’ai débuté : avec un séjour de 5 jours à Paris. L’été dernier, lorsque je suis partie, j’étais dans un autre état d’esprit. La grève s’éternisait, le Québec était dans une ambiance morose. Enfin, je suis partie sans trop savoir à quoi m’attendre. Un nouveau défi m’attendait puisque c’était la première fois que j’allais vivre dans un pays en tant qu’étudiante.

J’ai fait une rétrospection et encore une fois, je réalise que j’aime bouger. Même lorsque je dis que je ne bougerais pas, c’est presque impossible. Voici les pays que j’ai visités en 8 mois :

Paris, France – 10 jours au total – 5,512 km

Belgique – 2 mois – 284 km

Portugal – 8 jours – 1,706 km

Pays-Bas – 2 fins de semaine – 240 km

Allemagne – 3 courtes visites dont une fin de semaine à Düsseldorf – 110 km

Helsinki, Finlande – 2 jours – 1,648 km

Inde – 1 mois – 5,224 km

Bulgarie – 4 mois – 1,697 km

Kosovo – 4 jours – 327 km

Italie – 5 jours – 984 km

Athènes, Grèce – 8 jours – 525 km

Espagne – 10 jours – 2,375 km

Barcelone – Paris – 1,035 km

Distance parcourue : 27 179 km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai eu, la chance de revoir plusieurs amis : Anthony, Rozemarijn, Mineke, Isabel, Severin, Ruben, Heidi, Valérie, Mélodie, Marie-Claude, Ana, Mayte, Pol et ces prochains jours : Olivier, Émilie, Mark et Étienne. Je n’ai pas eu la chance de revoir certains d’entre vous, je pense notamment à Maxime et à Sylvia. De plus, j’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs personnes avec qui j’ai partagé de beaux souvenirs : Dieynaba, Iris, Ivo, Nikolina, Étienne, Milena, Kalin, Natalia, Camille, Kristian, Katya, Frank, Denislava, Baz, Mario, Olga, Snapnil, Manoulis, Garett, Dani, et mon cher Bulgare.

« The best things in life are the people you love, the places you have seen and the memories you’ve made along the way ». Lesson learned from Life.

Le Kosovo a été un weekend mémorable à tout point de vue. Jamais, je ne pensais pas remanger de bons gelatos en si bonne compagnie en Italie. L’Inde a été chaotique, mais combien révélatrice pour moi! La Bulgarie fut une belle expérience en tant que future médiatrice interculturelle. Le Portugal a été de superbe vacances. Paris restera toujours Paris, ma ville préférée et inégalée jusqu’à présent. Je rêve du jour où j’y passerais du temps avec mon amoureux. Les Pays-Bas représentent 12 ans d’amitié qui ne se lasse pas malgré le temps et la distance.

De Bulgarie, Grèce, Espagne… J’ai vu des protestations dans tous ces pays. La crise touche tout le monde ou presque. Le taux de chômage est effarant. Il y peu de création d’emplois, beaucoup de pauvreté et peu de perspective d’avenir pour les jeunes qui quitte leur pays en nombre massif. Plusieurs m’ont demandé à travers les mois comment on faisait pour immigrer au Canada. En espérant, que la situation s’améliore, mais j’en doute.

Beaucoup de bougeotte, deux semestres en simultanées, un stage, deux articles à publier, d’innombrables heures passées au Starbucks de Sofia et Athènes. Une chose que je n’oublierais pas ce sont les coquerelles (cafards). Je me vois encore en train de paniquer la première fois que j’en ai vu une grosse dans ma chambre ou dans mon assiette de spaghetti aux fruits de mer. Selon mon coloc, j’étais obsédée, je crois bien parce que j’ai une peur irrationnelle des coquerelles.

Quand je suis partie, Sophie m’a dit que je rencontrerais un amoureux en Bulgarie. Ma chère Mayou m’a fait donner un bisou à sa clochette d’amour en me disant que je rencontrerais un amour dans les semaines qui suivaient. Ça ne sait pas exactement passer dans les semaines, plutôt, les mois qui ont suivi, mais les deux avaient raison. J’ai enfin réussi à m’en sortir un de la tête pour tomber en amour avec un autre. Ainsi va la vie.

J’ai hâte de retourner chez moi. C’était la première fois depuis 2006 que je n’étais pas partie aussi longtemps. Les choses sont plus faciles de nos jours avec Skype, Facetime, Facebook, etc., mais j’ai aussi réalisé que j’aime être dans mon chez-moi et dans mes affaires. J’avais moins envie de faire des amitiés temporaires comme par le passé. J’ai envie de manger des plats salvadoriens, de la poutine, de faire des brunchs entre amis, de regarder une partie de hockey ou tout simplement de lire dans mon salon sur mon beau sofa fabriqué au Québec. Je retourne à Montréal, la tête remplie de beaux souvenirs et de belles rencontres. Il me reste 6 semaines de stage, un essai et un rapport de stage et j’ai terminé ma maitrise en médiation interculturelle. Que du chemin parcouru ces dernières années. À moi, le marché de l’emploi!

« Any intelligent fool can make things biger and complex.. it takes a touch of Genius – and a lot of courage to move in the opposite direction. » Albert Einstein

À très bientôt,

Miss Lopez

Publicités

About the post

Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :