Fin de contrat – Victoriaville

Jeudi soir, je regarde le hockey sur Internet, c’est 4 – 1 pour les Canadiens contre les Blues de St-Louis, Pistache, le chat est bien étalé à mes côtés. Il faut dire qu’au début, il ne me faisait pas confiance et se cachait. À un tel point qu’un moment donné, je croyais qu’il était sorti sans m’en rendre compte. Vous comprendrez que le chat n’est pas autorisé à sortir dehors.

Photo du 14-11-20 à 21.34

Où suis-je? Chez mon amie Valérie qui m’a si généreusement offert son appartement. Elle travaille à l’extérieur de la ville pour les deux prochaines semaines. En fait, pour vous mettre en contexte, le 10 novembre dernier, je suis venue à Montréal pour assister à la partie de hockey au Centre Bell. Françoise, mon ancienne coloc de Québec avait gagné des billets et m’en a offert un. Une offre que je ne pouvais pas refuser. Ayant terminé mon contrat de travail à Victoriaville (je reviendrais là-dessus), j’ai décidé de passer la semaine ici. J’en ai profité pour voir plusieurs amis et c’est par une belle journée ensoleillée que je rencontre un ancien collègue de travail pour une marche dans le Plateau. C’est à ce moment qu’il me dit que la députée fédérale du Parti de l’opposition cherche un (e) employé (e) pour un contrat temporaire et c’est assez pressant. Je lui envoie mon CV, je rencontre la députée le jeudi matin pour discuter de mes tâches et je commence le lundi suivant. Parfois, la vie est ainsi. On n’a pas à se poser des questions et les bonnes nouvelles arrivent toutes seules.

J’ai dès lors décidé d’appeler mon propriétaire et d’arriver à une entente avec lui concernant mon bail qui est jusqu’à juillet prochain. Il a accepté de briser le contrat à condition que je lui paie trois mois de loyer. Considérant qu’il y ait peu de chance de louer l’appartement pendant l’hiver, je me suis empressée d’accepter. Je dois déménager mes affaires personnelles d’ici deux semaines, et ce, pendant que je travaille du lundi au vendredi à Montréal. Un beau défi en perspective. J’en ai vu d’autres. Pour l’instant, mes plans sont encore flous, je me laisse guider par la vie. Je vais entreposer mes choses à Montréal pour le moment. Plusieurs scénarios existent :

  • Trouver un emploi permanent à Montréal;
  • Partir vers l’Ouest canadien pour y tenter ma chance;
  • Voyager en Asie quelques mois

Je crois que ce dernier point malgré tout mon désir a très peu de chance de se réaliser. La deuxième option semble être celle que je privilégie, j’ai envie de bouger, et je me dis que c’est un bon moment puisque mes choses seront entreposées. Je peux facilement prendre ma voiture et me rendre en Alberta, et ce, même si c’est à une distance de 4,000 km. Je me dis que je pourrais passer par le nord des États-Unis et visiter quelques états en même temps. Le trajet par le Canada pour l’avoir déjà fait à l’été 2002 me tente plus ou moins surtout si j’ai à conduire toute seule.

Pourquoi choisir l’Alberta? Plusieurs raisons me motivent à partir. La situation actuelle du marché du travail au Québec est morose. Les coupures annoncées par le gouvernement libéral laissent peu d’espoir quant à une amélioration à court terme dans mon domaine d’études : les sciences sociales, l’immigration et l’interculturel. J’ai essayé de travailler en région et ça ne m’a pas plu du tout. Mon expérience à Victoriaville n’a pas du tout été concluante. La ville d’Edmonton reçoit à elle seule, 30 000 immigrants par année. De plus, plusieurs milliers de Québécois partent travailler dans la province albertaine. Je me dis que je pourrais me démarquer avec mes compétences, notamment avec ma maîtrise de la langue française, anglaise et espagnole. Les salaires sont plus élevés, ils paient moins d’impôts, ils n’ont que la taxe fédérale de 5 %. Eh oui, bien sûr, je suis au courant que les appartements sont plus chers de même que la vie en général. Dans mon cas, je n’ai pas l’intention de m’acheter une maison, j’ai fini d’étudier (maman sera bien contente de lire ça) et je n’ai pas d’enfants. J’ai des amis à Edmonton, donc, cette ville sera privilégiée lors de ma recherche d’emploi. Les montagnes rocheuses ne sont pas loin. Pour l’instant, je pense me trouver une chambre pendant ma recherche d’emploi et je verrai par la suite ce que je déciderai. La date de départ est prévue pour le 2 février prochain. En attendant, je reste attentive aux emplois ici.

Je serai à Montréal pour encore quelques mois, n’hésitez pas à me contacter si vous entendez parler d’un emploi qui pourrait m’intéressé ici ou ailleurs.

Publicités

One Comment

Add yours →

  1. Non, mais c’est un chat tellement guidoune!!! 🙂 Je t’envoie plein d’ondes positives de Manawan pour tous tes projets!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :