Destination Kyrgyzstan

Maintenant qu’on avait la destination, il fallait trouver les billets d’avion pour s’y rendre. Pas chose facile, car ce n’est pas une destination prisée par les Nord-américains. Un vol direct en passant par Istanbul coûtait au bas mot 2 300 $, clairement ce n’était pas dans notre budget. J’ai fait toutes sortes de combinaisons pour finalement opter pour des arrêts dans des pays où il avait eu des attentats tels que la Belgique et la Turquie. J’ai aussi choisi d’acheter deux billets d’avion séparés, un pour l’Europe et l’autre pour l’Asie centrale. C’était la façon la plus économique de se rendre, mais clairement pas la plus rapide. 4 jours pour se rendre et 2 jours au retour.

Montréal – Londres (escale d’une heure qui s’est transformée en attente de 8 heures lorsqu’on a manqué notre correspondance). British Airways, une bonne compagnie aérienne et l’aéroport de Heathrow sont confortables. J’ai réussi à perdre mon coupon de 10 livres sterling (~17 CAD) qu’on m’avait remis pour qu’on puisse manger à l’aéroport.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Londres – Bruxelles (escale de 24 heures) j’ai une amie qui habite aux Pays-Bas, et son mari est venu nous chercher à l’aéroport de Bruxelles pour nous amener chez eux à Goes, un village à 110 kilomètres. Nous avons passé la nuit avec eux, le lendemain, on a eu droit à un tour de planeur, rien de moins. Arie faisait partie d’un club de planeur et quand ils ont su qu’on venait du Canada, ils ont accepté qu’on fasse un tour gratuitement. Dire que les vacances avaient bien commencé est un mot bien faible. J’ai eu le droit à une descente de 4G, et j’ai eu droit à un mal de tête et l’envie de vomir toute la journée. Je ne pense pas que je serais une bonne astronaute. Heureusement, je n’ai pas postulé à un poste à l’agence spatiale du Canada. Par la suite, nous sommes allés dîner sur le bord de la mer. Moules et frites pour Valérie et moi. Très belle journée accompagnée de mon amie Mineke, son mari Arie et leurs deux petites filles : Kirsten et Floor. C’est des amis de longue date, je les ai rencontrés en Australie en 2000. Nous avons gardé le contact et j’ai même assisté à leur mariage en 2005. Ils étaient d’ailleurs en visite à Montréal en février dernier.

Dimanche soir, on devait reprendre l’avion de Bruxelles à Istanbul où l’on avait une escale de 19 heures. On arrivait également deux jours après le Coup d’État. Arrivées en pleine nuit, nous nous sommes dirigées vers le stand de Turkish Airlines, car on avait droit à l’hébergement gratuit vu qu’on avait une escale de plus de six heures. Une Kazakh assise à mes côtés dans l’avion qui n’était pas au courant de cette offre. Elle nous a donc suivis. Elle était accompagnée de son fils de 12 ans et au départ, elle ne pensait pas sortir de l’aéroport. Nous l’avons convaincu de nous suivre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le hic c’est qu’on avait oublié de nous mentionner que nos sacs à dos allaient directement à Bichkek (capitale du Kyrgyzstan). Je sais, une voyageuse expérimentée comme moi qui n’avais pas prévu des vêtements dans mon petit sac. Heureusement, British Airways nous avait remis un kit de brosse à dents et dentifrice. Bon, pas de culotte de rechange, ni de chaussette. On a lavé la culotte et les chaussettes dans le lavabo, Valérie a séché le tout avec le séchoir à cheveux. Je n’avais pas mes sandales, j’ai décidé de porter mes chaussures sans chaussettes. Ce fut une erreur, j’ai attrapé plusieurs ampoules à force de marcher pendant des heures à la grosse chaleur. Et puis, Valérie me dit : « tant pis, je couche tout nue. » Je disais au début du voyage que cela avait bien commencé. Plus aussi sûr! La fatigue aidant, je me suis endormie assez rapidement, pas le temps de trop penser à Val toute nue en dessous des couvertes. Les joies du voyage! On a passé une belle journée à explorer la vieille ville (Sultanahmet) où se trouvait la Mosquée bleue, Aya Sofia et le Grand Bazaar. De plus, le transport était gratuit, la ville était déserte, mais tout était tranquille. À part, quelques personnes à l’aéroport, la vie a continué son cours. En pleine nuit (encore une fois), nous avons repris la direction de l’aéroport pour notre destination finale : Bishkek, Kyrgyzstan.

One Comment

Add yours →

  1. C’est bon ça… putain Carol t’es pas ma mère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :