Escale au Maroc

On a pris l’avion avec Royal Air Maroc, on a pu faire une escale gratuite de quatre jours à Casablanca. On est arrivé tôt le matin et le passage à la douane s’est déroulé sans soucis. La sœur d’une de mes clientes nous attendait à l’aéroport avec son mari. Ils avaient gentiment accepté de nous héberger lors de notre séjour. Je dois dire qu’on a très bien été accueilli quoique parfois, c’était un peu trop intense. Je m’explique. Pour nous, c’était un avant-goût pour possiblement un voyage ultérieur, donc, on ne s’attendait pas à tout voir en quatre jours.

Casablanca qui se situe en bordure de la mer, toutefois, elle n’est pas aussi belle que Marrakech. Il a fallu que je m’obstine intensément auprès de notre famille d’accueil pour qu’on puisse aller visiter la ville qui n’est qu’à quelques heures en train. Ils nous ont amenés à la gare de train pour l’achat du billet de train, ou je le croyais. En fait, c’était simplement pour s’enquérir de l’horaire. Mon côté logique et rationnel s’est demandé pourquoi, étant sur place, ne pas acheter les billets de train. Mon hôtesse m’a répondu que ce n’était pas comme le Canada et pas nécessaire. Pour ma part, je me disais, tant qu’à être là, pourquoi, ne pas l’acheter, ça sera fait. Comme, il est impoli de s’obstiner, je n’ai pas trop insisté. Erreur no.1. Nous sommes allées dans une autre station de train, car ils partaient plutôt de celle-là. La personne au guichet nous a donné les horaires. Je voulais partir tôt et revenir tôt. Encore une fois, je me suis fait dire que c’était préférable de partir plus tard et de revenir tard, car il fallait voir Marrakech de soir. Je commençais à m’énerver, mais bon, je n’étais pas chez moi, je me devais d’être plus flexible. J’ai compris par la suite que nos hôtes se levaient tard, donc, ils ne voulaient se réveiller tôt pour venir nous porter à la gare et c’est correct puisqu’on logeait chez eux.

Quand on était à Casablanca, le temps était assez agréable, variant de 18oC à 22oC. La ville côtière se rafraichissait le soir. Quel ne fût pas notre choc en descendant du train à Marrakech d’avoir des températures avoisinant le 45oC! On aurait dû regarder la météo avant de partir. Comme, on revenait en soirée, on s’était habillé avec des pantalons et l’on avait même apporté notre manteau de pluie!!! On a marché sous cette chaleur et visité les attractions de cette belle ville charmante. Il faisait tellement chaud que les sandales de ma mère ont failli fondre. Je lui propose donc d’aller faire un hammam. J’avais encore de bons souvenirs de celui que j’avais fait à Istanbul, Turquie en 2006. Je dis à ma mère, on sera au frais, tu vas voir. Eh bien, manifestement ce n’était pas les mêmes types de hammam. On nous a installés dans une chambre à vapeur pendant tellement longtemps que ma mère a failli quitter la pièce, il faisait trop chaud, on suffoquait. Deux femmes nous étaient attitrées. Pour ma part, ça s’est bien passé, elle m’a permis de garder mes sous-vêtements. Ma mère de son côté y est passée. Premièrement, elle a dû se mettre toute nue. Puis, la femme la frottait tellement fort qu’elle avait l’impression qu’on l’essorait avec une laine d’acier. Juste à y repenser, le fou rire me prend. Ma mère un peu moins. Disons qu’elle n’avait pas trop envie de rire, de me refaire confiance ni de se souvenir.

Publicités

About the post

Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :