Sur le quai, prête à partir …

Je me sens comme à mes 25 ans lorsque j’embarquais dans l’aventure australienne qui a changé ma vie à tout jamais. 21 ans plus tard, je suis à quelques semaines de partir pour une autre aventure qui sans contredit changera ma vie de nouveau.

On est tous différent et c’est la beauté des choses. Certains fuient le changement comme la peste et d’autres comme moi, l’accueille à bras ouvert.

J’ai essayé pendant ces dernières années de me conformer au métro, boulot, dodo, ce n’est pas pour moi. J’aime voir ma famille et mes amis quand j’en ai envie, mais la routine me tue à petit feu. Le matériel ne me rend pas heureuse. J’ai changé après cette année en Océanie. De la fille qui avait un cinéma maison à 5 000$ et une voiture de l’année, je suis passée en mode sac à dos. Onze mois à parcourir l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les îles Fidji et Hawaii avec un sac à dos beaucoup trop lourd, plus les mois passaient, plus je délestais.

C’est à Sydney que j’ai réalisé que même sans rien, je pouvais être heureuse. Le bonheur en réalité ne tient que de nous. Ce qui m’importe le plus c’est ma liberté, ma liberté de pouvoir quitter un emploi toxique ou de voyager à ma guise sans dette.

Donc me voilà sur le point de partir de nouveau. Une amie m’a récemment demandé si j’avais l’intention de revenir à Noël. Un autre m’a dit que peut-être je n’aimerais pas ça. Sincèrement, c’est possible, mais je ne pense pas revenir peu importe. Quand je commence quelque chose, je le termine. Aucun plan de revenir avant les deux ans non plus. Je sais que je vais m’ennuyer de vous, mais on dirait que j’ai besoin de vivre l’expérience pleinement.

Pourquoi Arkhangelsk? Ceux qui me connaissent bien savent que j’aime faire les choses autrement. Quand je regardais les différentes options, Moscou et Saint-Pétersbourg n’ont jamais fait partie des choix. Si j’ai à vivre une expérience, on va y aller jusqu’au bout. J’aime l’hiver et c’est ma saison préférée. Ça sera une expérience unique que de vivre au 64e parallèle, de voir des aurores boréales, peut-être des ours polaires? D’autres villes à ce parallèle : Dawson City, Fairbanks et Reykjavik.

Arkhangelsk est une ville portuaire de 350 000 habitants. Une importante région de pêche et de bois. L’hiver est froid sans être excessif. Donc, pas de soucis pour moi, je ne m’en vais pas vivre dans des igloos en compagnie d’ours polaires même si je désire en voir.

Donc, j’ai commencé mes cours à l’université à distance. Je suis la seule de mon programme à toujours être sur le quai à attendre le départ. Les frontières russes sont désormais ouvertes à tous les étudiants internationaux. J’attends ma lettre d’invitation qui me permettra de faire ma demande de visa étudiant.

En attente d’embarquer dans l’avion qui m’amènera dans le Nord …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :